Bazeilles
» Accueil » Cadre de vie » Feux de jardin

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

<< juillet 2017 >>




Feux de jardin



 

Interdiction des brûlages de déchets verts :
   Pas bon à respirer !
Qui n'a pas brûlé au fond du jardin des broussailles ou des déchets d'élagages sans se poser des questions ? Cette pratique très commune mérite réflexion. En effet, le commun des mortels pense que le bois et les végétaux étant des éléments naturels, par conséquence, leur combustion sur place est le moyen le plus écologique pour se débarrasser de ces déchets. Or, il nous faut admettre aujourd'hui que ce n'est pas le cas, bien au contraire !

   Dans le cadre de la lutte contre la pollution de l’air, du plan "particules" et de la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement du 3 août 2009, le Ministère de l’Écologie et du Développement durable rappelle l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts et en explique les raisons. Selon ses rapports, le brûlage des déchets verts nuit à l’environnement et à la santé. Plus spécifiquement, le brûlage à l’air libre des déchets verts est source d’émission importante de substances polluantes. De plus, les particules brûlées véhiculent dans l'air des composés cancérigènes. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme, par exemple, des plastiques ou des bois traités.

   Ainsi, d'après Jean-François Noblet, un feu de jardin émet jusqu'à 5 000 mg/m3 de particules alors qu'une cheminée ouverte dans une maison en produit 400 mg/m3 et qu'une chaudière à bois bien réglée de catégorie A seulement 20 mg/m3. Un seul feu de 50 kg de déchets verts produit autant de particules qu'un véhicule diésel faisant un parcours de 8 500 km ou que 4 mois et demi de chauffage d'un pavillon. 

   Il convient donc de rappeler le principe général d’interdiction de brûlage des déchets verts, branches, tontes de gazon, etc... par les particuliers et les professionnels de l'entretien des espaces verts.

   Des solutions existent : elles passent par la valorisation sur place, comme le paillage et le compostage, ou bien par le dépôt à la déchetterie de Glaire de ces déchets.

   Par ailleurs, il est rappelé que toute dérogation municipale en la matière serait dépourvue de base légale
.
 

bazeilles brulage des dechets verts interdit
Interdiction du brûlage des déchets verts

 

 


^ Haut de page




Accédez au plan de Bazeilles
& à ses ressources