Bazeilles
» Accueil » Histoire » Origine historique de Bazeilles

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

<< avril 2017 >>




 L'origine historique de Bazeilles

    


Du village à ...la ville :

     Peu de communes ont eu un destin aussi étonnant que Bazeilles qui, modeste village pendant des siècles, est entré dans la légende en une journée pour avoir été, le 1er septembre 1870, le théâtre d'un combat héroïque entre les "marsouins" de la Division bleue et les Bavarois. Depuis ce haut fait d'armes (connu sous le nom de la "dernière cartouche"), les anciens des Troupes de marine, en commémorant "Bazeilles" sur tous les continents, l'ont fait connaître dans le monde entier. 

     C'est sa situation géographique qui explique à la fois les drames de l'Histoire vécus par ce village et la remarquable mutation qui en a fait une agglomération à vocation industrielle et socioculturelle dont le développement s'est accéléré à un rythme spectaculaire ces dernières années. 
 

     Bazeilles se trouve en effet au débouché d'une large vallée formée par la Meuse et ses confluents, avec la Chiers et la Givonne et, d'autre part, sur une grande voie de communication Est-Ouest et sur une frontière immémoriale, à la lisière de la forêt de l'Ardenne, désormais traversée par un excellent réseau routier : Luxembourg, Bruxelles, Les Pays-Bas et l'Allemagne sont à moins de deux heures de route, Paris, Cologne et La Haye à moins de trois.

^ Haut de page

Bazeilles_vue_generale cl._jm_lecomte



De l'artisanat à ...l'industrie :

     Même si l'artisanat et, particulièrement, le travail du métal ont commencé à se développer entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle le long de la vallée de la Givonne, et même si l'industrie lainière déborda de Sedan sur les villages voisins, de la fin du XVIIe siècle jusqu'à la disparition au milieu du XXe siècle, la commune de Bazeilles n'a véritablement perdu son caractère éminemment rural et agricole que depuis la dernière guerre mondiale et, surtout, à partir de la création de la zone industrielle qui s'est accompagnée d'une urbanisation accélérée. 

     La forge a été la première activité préindustrielle que Bazeilles a connue, grâce à la conjonction des trois éléments nécessaires à la naissance d'une industrie métallurgique : le minerai, le bois et l'eau qui se trouvaient à portée de la main.    

     Le travail de la forge a commencé à Bazeilles dans le courant du XVIe siècle pour trouver son apogée au XIXe siècle lorsque le jeune Eugène Schneider, financé par les banquiers Seilleire, prend la direction des Forges de Bazeilles en 1830. Sa brillante réussite lui fait prendre également la direction du Creusot où, toujours financé par les Seilleire, il fonde son empire industriel qui a permis à la France de rattraper son retard sur l'Angleterre en matériel ferroviaire, grâce auquel des compagnies, ancêtres de la SNCF, couvrent le pays  du meilleur réseau ferré du monde.    

     Moins concentrée, l'activité textile a été extrêmement dense et variée à Bazeilles, car elle allait de la filature au tissage et à la foulerie. La foulerie, qui existait près du château, a été incendiée en 1870 et momentanément remplacée par le moulin transformé à cet effet. Une autre fonctionnait au Rulle jusqu'à ce qu'une ferme la remplace après la guerre. De nombreux Bazeillais étaient tisserands, soit à domicile, soit à l'extérieur, principalement à Balan et Sedan. On foulait aussi le tissu écru à Bazeilles, comme le rappellent encore les remarquables bâtiments de la Foulerie de Montvillers.

    
L'industrie a complètement modifié la composition de la population bazeillaise en attirant une importante main d'oeuvre essentiellement belge, mais aussi luxembourgeoise et allemande qui fit plus que tripler le nombre d'habitants entre 1700 et 1850.

     Une diversification industrielle s'est faite à tâtons de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle (briqueterie, brasserie, vermicellerie, scierie, fabrique de meubles, etc...) mais elle s'est en grande partie renouvelée par l'apparition de PME modernes utilisant des techniques nouvelles pour des marchés nouveaux. Elles ont été le point de départ de la zone industrielle dont l'extension est telle depuis l'arrivée d'Unilin, entreprise flamande de panneaux de bois, que la ville de Bazeilles vit actuellement la mutation la plus importante de son histoire, en passant irrémédiablement de la société villageoise à la société industrielle...

 Bazeilles_vu_d'avion


Réussir à concilier développement et qualité de vie au village,
c'est l'ambition de la commune.

 


Pour en savoir plus : 

     Livre sur l'histoire de Bazeilles

 

 


 ^ Haut de page

 




Accédez au plan de Bazeilles
& à ses ressources